Книги
  • @
  • «»{}∼
Documents diplomatiques francais: 1969<BR><BR> Tome II<BR><BR> (1<SUP>er</SUP> juillet - 31 decembre) (French Edition)

Documents diplomatiques francais: 1969

Tome II

(1er juillet - 31 decembre) (French Edition)

27582422
Добавить в корзину
Описание
Les premiers pas du nouveau president de la Republique, Georges Pompidou, sont marques par l’ouverture dans le domaine de la politique europeenne avec au premier chef le deblocage de la question de l’adhesion du Royaume-Uni a la CEE. La proposition du president Pompidou de reunir une conference au sommet a La Haye (1er et 2 decembre 1969) va dans le sens d’un elargissement et d’un approfondissement des Communautes europeennes. Elle se solde par un succes et constitue un bilan favorable pour la France qui sort de l’isolement dans lequel elle se trouvait depuis le veto francais de 1967. Au chapitre de l’ouverture, on doit noter aussi la reprise des contacts avec les pays d’Afrique du Nord, marquee par les voyages du nouveau ministre des Affaires etrangeres, Maurice Schumann, et par les ventes d’armes a la Libye. Du point de vue des relations franco-americaines, on est exactement a mi-chemin entre continuite et changement. En effet, ces relations etaient en voie d’amelioration sensible dans les derniers mois de l’ere gaullienne - avec l’election de Georges Pompidou, cette amelioration se confirme, au point qu’il est tout de suite question d’une visite du president de la Republique aux Etats-Unis. En dehors de ces secteurs, la continuite prevaut et on s’en rejouit a Moscou comme dans les pays arabes. Corollairement, les relations avec Israel ne s’ameliorent guere : elles subissent meme une de ces fortes tensions qui vont les caracteriser au cours de la presidence de Georges Pompidou (vedettes de Cherbourg et vente de Mirage a la Libye). Continuite aussi dans les relations avec les pays d’Afrique noire, dont la situation est celle des pays pauvres qui attendent tout de l’aide francaise, et qui sont souvent secoues par des coups d’Etat ou des troubles interieurs, en particulier universitaires. Sur le plan general, la diplomatie francaise releve qu’aux Nations unies, les petites nations ont mis a profit leur superiorite numerique pour faire echec aux superpuissances, que les groupes autrefois coherents ont tendance a l’emiettement et font place a des regroupements « d’insatisfaits et d’ambitieux ».